lundi 14 mai 2018

SÉLECTION 2018-2019 DU PRIX DES DÉCOUVREURS. UN CHOIX DIFFICILE.


Difficile encore cette année d’établir de façon définitive notre sélection pour le Prix des Découvreurs 2018-2019.  Choisir c’est bien entendu exclure. Un crève-cœur quand on se voit obligé de renoncer à sélectionner des textes qui nous sont chers mais qui nous feraient sortir des principaux impératifs que nous nous sommes fixés et qui avec le temps sont devenus plus clairs.

D’abord il nous fallait comme toujours proposer aux jeunes que leurs professeurs feront participer, des textes témoignant de la profonde diversité des écritures contemporaines. Et du profond renouvellement tant formel que thématique que ces écritures ont maintenant depuis longtemps introduit par rapport aux formes toujours mises à l’honneur au sein de l’institution scolaire.

Il fallait ensuite et c’est un point pour nous devenu, année après année, de plus en plus nécessaire, que ces ouvrages renvoient à des formes singulières de vie susceptibles de trouver leur écho, leur résonance, dans les personnalités adolescentes, toujours en construction, auxquelles nous les destinons.

Enfin, il fallait que certains textes se répondent et puissent être mis en parallèle, tout en permettant, afin de mieux s’inscrire au sein des parcours éducatifs aux arts et à la culture (PEAC) instaurés dans les établissements, des ouvertures vers d’autres pratiques artistiques.


Le Prix des Découvreurs se proposant par ailleurs de mettre encore en lumière la vitalité de l’édition actuelle de poésie, nous avons comme à notre habitude veillé à ce que soient représentées des maisons très diverses et pour certaines encore très jeunes voire même un peu confidentielles qui nous l’espérons trouveront dans notre sélection une forme de reconnaissance et de récompense de leur travail. 

Et puis nous n’avons pas oublié à quel point les rencontres des classes avec les auteurs sont fructueuses et provoquent souvent ce déclic par lequel le jeune qui y participe trouve l’occasion de comprendre que sa relation au langage, à la parole vivante, peut décider de la qualité de sa vie et de l’ouverture que finalement elle aura. Il nous fallait aussi pour cela un certain nombre d’auteurs disponibles et susceptibles de se prêter avec bonheur à ce type pas si facile d’intervention.

On l’aura compris, la sélection 2018-2019 du Prix des Découvreurs, a été tout entière établie en ne prenant en compte que l’intérêt pour nous primordial des jeunes que nous espérons bien voir participer encore plus nombreux à cette nouvelle édition. De Dunkerque à Bastia. De Grenoble à Fougères. Dans tous les établissements où les professeurs auront pris conscience comme je le dis et le redis, que la survie d’une littérature, non adossée aux impératifs de profit, comme l’est bien trop souvent la littérature dite de jeunesse ou les ouvrages actuels promus par les grands medias qui fabriquent l'opinion, passe par leur engagement personnel et le choix de ce qu’ils font découvrir, ou pas, aux jeunes qui leur sont confiés.